Nos actions

Voyage à Vallon Pont d’Arc et Lyon 

 

Lors du voyage à Vallon Pont d’Arc et Lyon du 20-21 mars 2017, deux classes de 3ème et leurs professeurs ont eu la chance de visiter la Caverne du Pont d’Arc et le musée des Confluences.
Le don de la PEEP a permis aux élèves de plonger au cœur de la Caverne du Pont d’Arc pour découvrir le premier chef d’oeuvre de l’humanité et de profiter de deux ateliers :
* l’art pariétal : un groupe « s’est mis » dans la peau d’un artiste aurignacien, il a ainsi testé sa créativité en expérimentant sur les parois de la grotte atelier (avec les techniques et les outils de nos ancêtres).
   
 

 

 

 

   

* l’évolution : l’autre groupe a débattu de la définition même de l’Homme avec des moulages de crânes à l’appui, et a compris de façon ludique des principes tels que la théorie de l’évolution, la phylogénie.

 

 

musée des Confluences

 

Les élèves pourront, grâce à ces ateliers, valoriser leurs travaux sur l’origine de l’Homme et son évolution qui rentre dans le cadre du parcours citoyen ou sur l’art pariétal dans le cadre du parcours d’éducation artistique et culturelle. 
Ces derniers peuvent être présentés à l’épreuve orale du DNB.
 
Un grand merci à la PEEP

 

 

 

Compte rendu Parcours Art Contemporain

 
Un projet de parcours d’Art contemporain s’est déroulée au cours de l’année scolaire 2015-2016
au lycée Madame de Staël à Saint-Julien-en-Genevois. Il fut l’occasion pour les élèves de la
terminale ESL et de la première L d’une véritable découverte de l’art d’aujourd’hui et d’une
réflexion approfondie à son égard. Le but était de confronter leurs représentations de l’art
contemporain avec la réalité de la création artistique, afin d’initier un questionnement susceptible
de les décentrer par rapport à leurs propres a priori. Beaucoup reconnaissaient ne rien savoir de
l’art contemporain à part ce qu’ils en avaient entendu, par oui-dire donc (comme dit Spinoza pour
parler du premier genre de connaissance de l’homme, le plus bas). L’enjeu était donc de créer les
conditions d’une véritable rencontre stimulante, et la diversité du parcours proposé à permis
amplement de créer de telles conditions. Il s’agissait, pour favoriser une telle rencontre, de les
impliquer également dans ce parcours lui-même, ce qui a pu être fait à différents moments phares.
L’ensemble du projet fut rendu possible par le soutien financier de la Région à travers les projets
« Eureka », ainsi que par le soutien de la DRAC et de la PEEP.
 
Nous pouvons rappeler ainsi les différentes étapes qui ont jalonné ce parcours
- étape 1: sélection d’oeuvres d’art lors d’un déplacement à l’Artothèque d’Annecy sur le thème
de la vie moderne (quelques élèves volontaires) (octobre)
- étape 2 : organisation d’une exposition au CDI par l’ensemble des élèves (octobre)
- étape 3 : visite de la Biennale de Lyon pour les TESL et Première L (novembre)
- étape 4 : recherche et présentation d’un artiste par chaque élève de Terminale L (avec le
professeur de français) (décembre)
- étape 5 : travail sur l’Art Brut en cours de français (janvier)
- étape 6: visite du musée d’Art Brut de Lausanne par les TESL et Première L (février)
- étape 7: cours sur l’Art en philosophie (mars)
- étape 8 : recherche par les élèves d’un fait d’actualité et écriture d’un détournement par la fiction
de ce fait (en vue de l’atelier Art) (mars)
- étape 9 : atelier Art en cours de philosophie: réalisation d’une sculpture en lien avec le fait de
fiction écrit. (avril)
- étape 10 : visite de la troisième exposition à la Villa-du-Parc sur l’idée de falsification. (mai)
- étape 11 : Réalisation d’un book sur l’ensemble du parcours Art de l’année écoulée (mai)
- étape 12: exposition de quelques oeuvres d’art des élèves lors de l’exposition clôturant l’année
à la Villa-du-Parc sur le thème « the explorers » (actuellement, du 4 au 11 juin)
Ce fut de l’avis des élèves une véritable expérience enrichissante. La diversité des visites (trois
visites, une sur une événement majeur de l’Art contemporain (étape 3), une autre à propos de l’Art
Brut (étape 6), et enfin une dernière sur un événement local témoignant du dynamisme de l’art
partout (étape 10) a permis aux élèves d’avoir une vraie vision de l’art en-train-de-se-faire. Ce fut
aussi pour eux l’occasion d’interroger le sens d’une oeuvre d’art, de débattre sur les aspects
sensibles ou conceptuels de l’acte esthétique. Enfin, leur implication permanente (étapes 1, 2, 4,
8, 9, 11) à un niveau pratique de réalisation, avec la diversité de support (écriture, sculpture,
réalisation d’un book, etc.), leur a permis de ne pas recevoir passivement un enseignement mais
de vivre le parcours avec intensité. Je crois que le résultat fut pour eux, une meilleure
compréhension, à la fois par l’esprit et par le corps, de ce qu’est l’art aujourd’hui.

 

 

Compte rendu de l'intervention de l'association Calysto
Gérération Numérique

 

Au collège A. Rimbaud, le jeudi 21 mai 2015, de l'initiative du collège, avec le soutien financier de la PEEP,  l'association Calysto a fait une présentation ou les risques majeurs liés à Internet et aux outils de communication ont été passés en revue:

> de l'accès direct au sites, avec risque lié à la pornographie passive (apparition de pub néfaste),
> à l’utilisation intensive de réseaux sociaux et le faible contrôle de son image et ses implications futures (lors de recherche de travail par exemple)
> aux faux profils de "jeunes" sur les réseaux sociaux permettant de rentrer en contact avec des jeunes utilisateurs.
> à l'impact des outils connectés sur la santé

Les exemples clairs et précis de la présentation s'adressant successivement  à des adultes et à des enfants permettaient de se rendre compte du fossé de compréhension du risque pour ces deux populations.

Un interaction continue a permis de répondre à de nombreuses questions des parents tout au long de la présentation.

L'intervention de M Noel en fin de séance à permis de souligner que le choix de supprimer l'accès au téléphone dans l'enceinte du batiment (changement du réglement intérieur depuis cette année) a permis de réduire considerablement les incidents (sonnerie de téléphone en classe, altercations entre élève suite à des échanges de message ou photos,...)

 

 

Révision des questionnaires du collège

 
Avant chaque conseil de classe, un questionnaire est transmis aux parents d'élèves, afin de mieux les représenter.
Il est l'occasion pour les parents d'élèves, de donner un avis sur certains points d'organisation de la vie au collège, de transmettre leur sentiment quant à l'intégration de leur enfant dans ce système, en restant anonyme s'ils le souhaitent. 
Pour les fédérations de parents d'élèves, outre celui de quérir ces divers données, il permet de communiquer quelques informations concernant certains points précédemment abordés.
 
Ce questionnaire est régulièrement revisé par les deux fédérations.
 
 
 

Financement des Voyages Scolaires

 

Au mois de juin 2014, la PEEP de Saint-Julien a soutenu un objectif éducatif sur le collège Jean-Jacques Rousseau en participant au financement de visites culturelles lors d’un voyage à Paris. Nous avons versé le bénéfice annuel de l’association pour permettre à la classe ULIS* du collège, de partir en voyage à Paris.
 
 
Lors de ce voyage, les élèves et leur professeur, Mme Loesel, ont eu le loisir de visiter quelques un des sites importants de la capitale ainsi que de profiter d’une promenade au cœur de la ville sur un bateau mouche. Le don de la PEEP a permis aux élèves de profiter d’une visite accompagnée du Château de Versailles et de ses jardins ainsi que d’avoir un aperçu des œuvres majeures du Louvre grâce à un conférencier spécialisé.
 
 
Le succès de cette opération nous pousse à envisager une nouvelle donation pour la rentrée 2014-2015. Celle-ci sera probablement mise au concours en fin de premier trimestre.
 
*Les Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire (ULIS) permettent l'accueil dans un collège, un lycée général et technologique, ou un lycée professionnel d'un petit groupe d'élèves.

 

 

Révision du planning horaire des collèges

 

Suite aux questionnaires du deuxième trimestre, les fédérations de parents d’élèves ont poursuivi les discussions avec les chefs d'établissement afin de mettre en place une action commune répondant aux priorités des parents et aux besoins des enfants. Lors du second trimestre, les réponses reçues ont confirmé le souhait des parents d'avoir un début des cours sensiblement avancé, afin de permettre une pose méridienne minimale de 50 minutes aux élèves.
D'un commun accord avec les chefs d’établissement, il a été décidé que la démarche d'évaluation serait menée par ces derniers et que celle-ci devait être au préalable officialisée en étant soumise au vote des Conseils d'Administration. En avril dernier, ceux-ci ont officiellement remis le mandat aux chefs d'établissement d'initier les discussions avec la communauté de communes afin d'analyser la situation et d'identifier des solutions. Les fédérations restent bien entendu parties prenantes dans ces échanges et sont aux côtés des chefs d'établissement afin de s'assurer que la voix et l'opinion des parents soient toujours présentes lors des discussions avec la communauté de communes.